Comment mesurer la performance d’un vitrage ?
#Performance

Comment mesurer la performance d’un vitrage ?

Détrompez-vous : tous les vitrages ne se valent pas ! Ils peuvent être plus ou moins performants. Pourquoi ? Car ils cumulent de nombreuses fonctions : ils doivent non seulement isoler du froid et apporter de la chaleur, mais également ramener de la lumière à l’intérieur du logement (la déco est plus jolie avec de la lumière naturelle !). Votre facture de chauffage et d’électricité sera donc dépendante de l’efficacité du vitrage que vous aurez choisi. Quatre éléments jouent sur sa performance : sa composition, son épaisseur, sa surface et son orientation.

Quels sont les indicateurs qui mesurent la performance du vitrage ?

Pour calculer la performance de votre vitrage, plusieurs indicateurs doivent être pris en compte. 

  • Le coefficient Ug : exprimé en W/m²K (watt par mètre carré-kelvin), il calcule la performance thermique du vitrage, sans le cadre de la fenêtre. Plus cet indicateur est petit, plus le vitrage est isolant. Un double ou triple vitrage aura donc un indicateur beaucoup plus petit qu’un simple vitrage.
  • Le coefficient Sw (ou FS) : sa valeur est exprimée de 0 à 1. Il s’agit du facteur solaire de la fenêtre, qui traduit la capacité de cette dernière à transmettre la chaleur du soleil. Plus il est élevé, plus les apports de chaleur sont importants.
  • Le coefficient TLw (transmission lumineuse de la fenêtre) : sa valeur est également exprimée de 0 à 1. Ce coefficient traduit la capacité d’une fenêtre à transmettre la lumière naturelle. Plus il est élevé, plus la transmission est importante.
  • L'affaiblissement acoustique de la fenêtre (Ratr) : exprimé en décibels (dB), cet indicateur précise la performance acoustique qui va varier en fonction de l'épaisseur du vitrage et de l’espace entre les deux vitres. Plus il est élevé, meilleure sera l'isolation acoustique. Chaque augmentation de 3 dB de cet indice double la performance acoustique du vitrage. A ne pas confondre avec la performance acoustique du vitrage seul, exprimé en Rw !

A noter que les intercalaires, qui sont disposés autour du vitrage isolant, ont également un rôle à jouer en termes d’isolation. Ils sont généralement composés en aluminium mais aujourd’hui, on privilégie de plus en plus les intercalaires warm-edge, une bi-matière encore plus performante. On n’arrête pas le progrès !

Fenêtres eben avec vitrage à isolation acoustique renforcée

Portes-fenêtres EBEN en pin blanc avec un vitrage acoustique de 34 dB et une crémone décorative en vieux laiton.

Comment calculer le degré de sécurité d’un vitrage ?

Au-delà de ses performances en termes d’isolation, un vitrage peut aussi avoir pour vocation de vous protéger des intrusions. Il existe différents types de vitrages de sécurité : 

  • Le vitrage feuilleté, qui se compose de deux feuilles de verre assemblées par un ou plusieurs films PVB, une matière de synthèse résistant aux chocs. Son principal avantage : en cas de bris de glace, il ne vole pas en éclats mais reste collé au film synthétique. Seuls certains vitrages feuilletés font partie des verres anti-effraction, en particulier les vitrages P6B, P7B et P8B qui offrent une résistance incomparable.
  • Le verre trempé, qui est cinq fois plus résistant que le vitrage classique, et ce grâce à un traitement thermique.

A noter que la norme EN356 définit huit classes de vitrages répartis en deux niveaux : 

  • Le niveau 1 regroupe les vitrages anti-vandalisme (de la classe P1A à la classe P5A)
  • Le niveau 2 regroupe les vitrages anti-effraction (de P6B à P8B).

La norme EN12600, quant à elle, définit le comportement des vitrages en cas de bris. Ces derniers sont classifiés ainsi :

  • A : le verre se casse en de nombreux morceaux plus ou moins grands, qui se détachent et sont coupants. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre recuit.
  • B : le verre se casse en de nombreux morceaux plus ou moins grands, mais ils ne se détachent pas et restent en place. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre feuilleté.
  • C : le verre se fragmente en une multitude de petits morceaux non coupants. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre trempé.

 

On vous l’avait bien dit, tous les vitrages ne se valent pas. De nombreux indicateurs permettent de mesurer leur performance. A vous ensuite de choisir en fonction de vos priorités !

Plus d’inspiration

Découvrez tous nos conseils

fenêtres sur mesure en bois et aluminium
#matériaux

Quels sont les avantages d'une fenêtre mixte en bois et alu ?

On connaît le charme du bois, on apprécie le design de l’aluminium. Ces deux matières sont donc très prisées pour fabriquer des fenêtres...

Lire la suite
Coefficients Uw et Sw d’une fenêtre
#Performance

Qu'est-ce que les coefficients Uw et Sw d'une fenêtre ?

Pour choisir au mieux une fenêtre, vous avez besoin de d’être en mesure de juger de ses performances thermiques et lumineuses. Pour cela...

Lire la suite
Quelle autorisation pour changer ses fenêtres ?
#aide

Quelle autorisation pour changer ses fenêtres ?

Vous souhaitez changer vos fenêtres ? Bonne idée ! Mais avant de vous lancer, sachez que, dans plusieurs situations, vous aurez besoin de...

Lire la suite